Archive for mars, 2011

Les spécificités du compte-joint

samedi, mars 5th, 2011

Indispensable, à la vie quotidienne, le compte bancaire peut, aujourd’hui, être ouvert sous différentes formes, soit de manière individuelle, celui-ci ne présentant alors qu’un titulaire, soit par plusieurs co-titulaires, dans le cas, cette fois-ci, d’un compte-joint. Si la gestion du premier reste relativement simple, celle du second inclut des spécificités qu’il convient de bien prendre en compte avant d’opter pour un tel choix.

Très fréquemment utilisé par les couples, mariés ou non, le compte-joint peut tout aussi bien être ouvert par des personnes physiques, majeures, ne présentant aucun lien de parenté, et même si elle n’a souvent que deux co-titulaires, cette formule peut également être détenue par plus de personnes, chacune d’elles ayant alors la possibilité de se voir remettre les différents moyens de paiement qui lui sont associés.

Présentant le même fonctionnement qu’un compte individuel, la seule différence affichée par le compte-joint réside dans le fait qu’il peut être géré par plusieurs personnes distinctes, pouvant prendre chacune les décisions de manière indépendante, dans le cas où un « ou » est intercalé entre le nom des co-titulaires, ou devant impérativement donner chacune leur accord, lorsque leur nom est séparé par un « et », pour que l’opération demandée puisse être réalisée.

Lorsque le compte-joint peut être utilisé par chacun des co-titulaires, comme bon lui semble, il est alors préférable de prendre quelques précautions visant, par exemple, à fixer un plafond pour certaines transactions ou bien encore à interdire que celui-ci soit à découvert, même s’il semble absolument essentiel d’avoir une confiance absolue dans les co-titulaires, dans la mesure où si un chèque sans provision est émis par l’un d’eux, chacun de ceux-ci est alors tenu pour responsable de cette situation et inscrit au Fichier Central des Chèques.

Dans le cas d’un couple envisageant d’entamer une procédure de divorce, il est, en principe, conseillé, afin d’éviter tout problème supplémentaire, de fermer le compte-joint, afin que chacun des deux époux puissent ouvrir un compte individuel. Si cette démarche n’est pas effectuée, le jugement de divorce n’a cependant aucune influence sur le fonctionnement de celui-ci, puisque, dans tous les cas, qu’il s’agisse de personnes mariées ou non, la clôture ne peut intervenir qu’après que l’un des co-titulaires en ait, expressément, fait la demande, par courrier recommandé avec accusé de réception, de préférence.

Si un seul des co-titulaires manifeste sa volonté de fermer un compte-joint, l’établissement bancaire est alors tenu d’en informer les autres, celui-ci pouvant également proposer, à ce moment-là, la transformation de la formule actuelle et adapter son offre à la situation de chacun. Dans le cas d’une clôture réelle, les sommes présentes sont alors réparties selon le propre choix des co-titulaires, à défaut d’entente entre les parties, la décision est alors remise à un juge.

Dans le cas du décès de l’un des co-titulaires, les moyens de paiement dont celui-ci disposait doivent être restitués à l’établissement bancaire, tandis que le compte-joint peut continuer à être utilisé de la même manière, par chacun des co-titulaires restants, ou être transformé en compte individuel, si celui-ci n’était détenu que par deux personnes, évitant ainsi d’autres démarches fastidieuses.<k!m

Les Français de plus en plus attirés par les banques en ligne

jeudi, mars 3rd, 2011

Exaspérés par des frais bancaires qui pèsent de plus en plus lourd dans leur budget, les usagers des banques semblent avoir tendance, ces derniers temps, à se laisser séduire par les nouvelles offres en ligne qui se présentent à eux, celles-ci leur permettant de réaliser de réelles économies substantielles sur ce poste de dépenses coûteux, tout en leur facilitant la gestion de leur argent par la mise à disposition d’outils toujours plus performants. (suite…)

Les ambitions de Boursorama Banque décrites par Inès Mercereau, la présidente de l’enseigne

jeudi, mars 3rd, 2011

Interviewée par le site 20minutes.fr, Inès Mercereau a répondu aux questions qui lui ont été posées sur les résultats atteints par l’enseigne ainsi que sur ses projets et ses objectifs, permettant par là-même, à la Présidente de Boursorama Banque, de dresser un rapide bilan de l’état actuel du marché des banques en ligne.

Il apparaît tout d’abord que, d’après les chiffres publiés, ce mardi 15 février 2011, le nombre de comptes bancaires ouverts a quasiment doublé chez ce prestataire, pour qui l’année 2010 a été synonyme de totale réussite, dans la mesure où celui-ci s’est également vu récompensé par de nombreux prix, décernés par la presse spécialisée, au nombre desquels figurent notamment le titre de service client de l’année 2010.

Envisageant d’atteindre le chiffre de 700 000 comptes bancaires d’ici à 2015, Inès Mercereau tente d’expliquer les moyens que l’enseigne va mettre en œuvre pour y parvenir, celle-ci soulignant le fait que Boursorama Banque a déjà réussi à attirer un public grandissant, grâce à « une offre accessible, innovante et dynamique ». Celle-ci ne semble cependant pas ambitionner de prendre la place des banques traditionnelles mais seulement proposer un complément, plus accessible et plus souple, aux usagers qui le désirent, « nous sommes la première des deuxièmes banques et cela nous convient très bien ».

Ebauchant brièvement les efforts qu’il reste encore à fournir, la Présidente avoue qu’il sera difficile, pour l’enseigne, de faire mieux en termes de tarifs et de transparence, d’autant plus qu’« être la banque la moins chère (…) n’est pas notre objectif premier », les plus gros progrès restant à accomplir, selon elle, sur les produits et les services eux-mêmes. C’est ainsi qu’elle dévoile alors travailler sur plusieurs dossiers visant à apporter des améliorations dans chacun des « trois cœurs de métier : l’information financière, l’épargne en actions sur Internet et la banque en ligne », ainsi qu’à développer encore davantage les innovations technologiques, telles que le « Money Center », ou encore le « CB Booster », lancés en 2010.

1.1.9 banque_468x60

Fière des réussites de son enseigne, Inès Mercereau ne cache pas pour autant les difficultés auxquelles celle-ci s’est vu confrontée et revient notamment sur les problèmes de fraude à la carte bancaire dont Boursorama Banque a été la victime, au cours de cette dernière année écoulée, lui permettant ainsi de réaffirmer que « la sécurité est une préoccupation permanente ».

Profitant de cette occasion, celle-ci a alors pu indiquer tous les moyens sont mis en œuvre pour éviter ce genre de problèmes, en rappelant, par exemple, que « nous avons donc lancé un système d’alerte par SMS pour les paiements supérieurs à 200 euros avant que le compte ne soit débité » et que « tous nos clients peuvent aussi télécharger gratuitement un logiciel informatique pour protéger leur ordinateur quand ils se connectent à leur banque en ligne ». À force de persévérance, l’enseigne réussit peu à peu à offrir un cadre de plus en plus sécurisé, garantissant ainsi la réalisation de toutes sortes de transactions dans les meilleures conditions possibles.

1.1.1  banque_120x60

Compte ING ouverture de Compte sans frais + 50€ offerts

mercredi, mars 2nd, 2011

La banque en ligne ING lance une nouvelle offre sur son compte courant cumulant une prime à l’ouverture avec de nombreux produits et services gratuits comme l’octroi d’une carte bancaire.

Prime de 50€ créditée sur votre compte courant ING Direct au moment de l’activation du compte, valable pour toute première ouverture de compte courant effectuée entre 01/03/2011 et le 31/03/2011 (dossier d’ouverture complet, offre émise par ING Direct validée en ligne par le Client et, sous réserve, dans le cas d’une ouverture de compte courant au format papier demandée par ING Direct, que la convention d’ouverture papier soit renvoyée avec tous les justificatifs) et une activation avant le 30/04/2011 (l’activation résulte du versement effectif sur le compte courant du montant que le client s’engage à verser mensuellement sur celui-ci). Le versement doit être fait par virement ou par chèque depuis un compte dont la personne est titulaire. Prime réservée aux personnes physiques, capables, majeures, fiscalement domiciliées en France, dans la limite d’une prime par personne et par compte courant. Offre personnelle et nominative, sous réserve de l’acceptation du dossier par ING Direct. Non cumulable avec d’autres offres en cours  sur le compte courant ING Direct.