Archive for septembre, 2011

Fortuneo couronnée une nouvelle fois banque en ligne la moins chère

mercredi, septembre 28th, 2011

Comme à son habitude, depuis quelques années maintenant, le magazine Le Revenu vient d’organiser la remise de ses Trophées des meilleures banques sur Internet, permettant ainsi, au grand public, d’avoir une idée plus précise des tarifs proposés par les différents prestataires de ce secteur, soumis à une concurrence toujours plus importante. Elaborée sur une base commune, cette étude détermine ainsi, de manière précise, quelles enseignes sont les plus intéressantes, garantissant, à chaque lecteur, d’effectuer son choix, dans de bonnes conditions, en lui offrant la possibilité de réaliser des économies bienvenues en ces temps de crise.

Basée sur trois profils distincts, cette enquête vient prendre en compte les tarifs proposés par chaque banque en ligne, pour la souscription individuelle de services, garantissant, aux futurs usagers, de mieux connaître l’ensemble des prestations offertes par les différents établissements, ainsi que les coûts qui y sont associés, chacun pouvant choisir, en toute connaissance de cause, de son futur interlocuteur et trouver les services les plus adaptées, aux tarifs qui leur conviennent le mieux, assurant donc une rentabilité optimale lors de l’utilisation des différentes possibilités proposées.

Envisageant trois profils, l’étude menée par le magazine vient ainsi prendre en compte, dans un premier temps, la situation d’un jeune actif âgé de 25 à 30 ans, ayant recours à la plate-forme Internet de l’établissement pour la gestion de son compte bancaire et utilisant peu de services ; la deuxième hypothèse prise en compte considère alors le cas d’un couple âgé de 35 à 40 ans, disposant de revenus moyens et ayant recours à un nombre moyen de services, parmi lesquels figure un Plan d’Épargne en Actions ; le dernier profil étudié correspond enfin à la situation d’un couple âgé de 50 à 60 ans, utilisant un certain nombre de services bancaires et ayant largement recours à l’épargne, par l’intermédiaire de l’investissement boursier, d’un PEA et de fonds de placement.

Permettant ainsi de dégager, pour chaque profil, un classement, l’étude réalisée à l’aide des tarifs communiqués par chaque établissement bancaire vient ainsi couronner, une nouvelle fois, Fortuneo comme l’établissement le plus intéressant, la banque en ligne laissant, en effet, apparaître des coûts extrêmement réduits, du fait notamment des avantages procurés par la domiciliation de revenus auprès de l’établissement, qui ouvrent un certain nombre d’avantages, tels que la gratuité la carte bancaire, ou encore celle de l’envoi de chéquiers.

ING Direct s’attribue, pour sa part, la deuxième place grâce à sa politique tarifaire toujours aussi agressive, les incidents de paiement restant toutefois le point faible de l’établissement, une simple lettre d’avertissement étant, en effet, facturée 15 €. Le podium est ensuite complété par Boursorama Banque, dont l’étendue de l’offre de services, et les tarifs toujours aussi attractifs, constituent encore un point fort, face à des concurrents toujours plus acharnés, certains autres établissements du classement pouvant voir leur attractivité augmentée en fonction de dispositifs particuliers, à l’image de la banque en ligne e.LCL, qui donne la possibilité de bénéficier d’un tarif dégressif en fonction du nombre de services souscrits.

ING Direct innove en cette rentrée 2011

mardi, septembre 27th, 2011

La période estivale a été celle du renouveau pour la banque en ligne ING Direct. Cet établissement bancaire a été l’un des pionniers en matière de service en ligne. A ce titre, un petit rafraichissement n’est pas de trop car les concurrents avaient pris une certaine avance ces deniers temps. Tout a été fait chez ING Direct pour vous simplifier la vie, depuis votre changement de banque jusqu’au virement vers d’autres établissements.

En premier lieu, ING Direct vous propose un outil fort pertinent qui va vous permettre de réaliser toutes les démarches pour changer de banque en quelques clics. Alors que cette opération peut paraitre fastidieuse, grâce à ING Direct vous pourrez avertir tous les organismes qui prélèvent de l’argent sur votre compte en quelques minutes. Le temps de la paperasse est révolu grâce à cet outil performant qui vous fera gagner un temps précieux dans le cadre d’un changement de banque.
Deuxièmement, ING Direct vous propose d’utiliser le logiciel intégré à votre compte s’intitulant « Budgetizer ». Ce dernier va vous permettre de paramétrer des alertes qui vous seront envoyées par sms ou par mail afin de vous avertir si une opération spécifique a été réalisée (virement en votre faveur, compte débiteur, etc…). Aussi, « Budgetizer », au même titre que chez Boursorama par exemple, vous permettra de mieux gérer votre budget en classant vos recettes (salaire, rente, etc…) et vos charges (loyer, santé, etc…). Vous pourrez ainsi visualiser graphiquement la gestion de votre compte bancaire. Un outil pratique et intéressant au quotidien.

Enfin, ING Direct offre à tous ses clients la possibilité de réaliser des virements en ligne gratuitement vers d’autres banques. Une aubaine quand on connait le tarif onéreux de ce type de transaction. De façon simple et entièrement sécurisée, vous pourrez réaliser vos virements vers l’extérieur.

En somme, ING Direct a su faire peau neuve en intégrant toute cette gamme de service très pertinente.

Breizh Banque présente au festival « Le Grand Soufflet »

vendredi, septembre 23rd, 2011

Toujours très impliquée dans les manifestations culturelles locales, Breizh Banque, « le Crédit Agricole en Bretagne », vient de mettre en place un nouveau jeu, auquel il est possible de participer du 15 au 30 septembre, à l’occasion du 16e festival « Le Grand Soufflet », prévu pour se dérouler, quant à lui, du 6 au 15 octobre, en Ille-et-Vilaine.

Permettant de gagner dix places, cinq invitations de deux personnes, pour le concert de Gurzuf, groupe d’origine biélorusse réunissant un accordéoniste et un batteur, et de Dominic Sonic, musicien de rock français né à Dinan, organisé le jeudi 13 octobre, place du Parlement à Rennes, ce concours garantit, grâce à ce lot, de passer un moment inoubliable, à écouter des airs d’accordéon mêlés à un autre style musical en total décalage, pour un rendu pourtant des plus agréables.

Ne se limitant pas à cet événement seulement, ce sont en tout cinquante lieux qui seront investis par ce festival au cours des dix journées que celui-ci doit durer, permettant ainsi à toute la population bretonne de prendre part à cet événement, quasiment sans sortir de chez elle, ce dernier se mettant réellement à la portée de tous pour la plus grande satisfaction tant des spectateurs, que des artistes présents.

Entrant dans le cadre du Label Mozaïc, « le tremplin musical du Crédit Agricole d’Ille-et-Vilaine », que le chanteur et guitariste Dominic Sonic a présidé lors de sa dernière édition, « Le Grand Soufflet » devait donc à nouveau faire souffler un air de fête sur cette région si riche en manifestations de ce genre.

Bercy encourage les professionnels du secteur bancaire au financement des TPE et PME

jeudi, septembre 22nd, 2011

Au cœur, à l’heure actuelle, des préoccupations du gouvernement, l’avenir des TPE et des PME fait donc l’objet de nombreux débats. Convoqués mardi, au Ministère de l’Economie, le médiateur du crédit, ainsi que les différents représentants des entreprises, des banques, et de la Banque de France, ont ainsi été réunis autour de ce thème, et tout particulièrement, de celui du financement de ces petites structures ; cette dernière ayant même profité de l’événement pour rappeler que les emprunts accordés aux micro-entreprises ont atteint un montant de 186 milliards d’euros, à la fin du premier semestre 2011, soit près de 65 % de l’encours des crédits délivrés à l’ensemble des PME.

S’étant déroulé en l’absence de François Baroin, en déplacement aux Etats-Unis, avec le chef de l’Etat, ce rassemblement a donc été placé sous la responsabilité de Frédéric Lefebvre, secrétaire d’Etat chargé du commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme, des services, des professions libérales et de la consommation.

La Banque de France a donc pu, tout d’abord, y présenter le nouvel indicateur dont elle se servira, à l’avenir, pour fixer les limites des taux des crédits accordés à cette catégorie d’entreprises, tenues de recourir aux prêts pour pouvoir résister, leur petite taille ne leur permettant pas de faire appel au soutien des investisseurs sur les marchés financiers. Publié tous les trimestres, le dernier résultat a ainsi pu démontrer que les pratiques françaises, dans ce domaine, figurent parmi les meilleures au niveau européen, la moyenne s’établissant à 3,37 % en France, contre 4,50 %, dans l’ensemble de la zone euro, l’Espagne apparaissant, en la matière, comme le mauvais élève, avec 4,71 %.

Suivant une bonne progression depuis le début de l’année, la distribution de crédits aux TPE et PME ne semble pas faiblir en ce début de second semestre 2011, les craintes liées au resserrement prévu ne trouvant donc pas d’écho dans la réalité, à la grande satisfaction du Ministère de l’Economie, qui reste toutefois particulièrement vigilant, incitant même à des efforts supplémentaires, en cette période difficile où la crise de la dette ne cesse de provoquer des remous dans le monde économique.

La parole a ensuite été donnée au médiateur du crédit, Gérard Rameix qui a alors pointé du doigt certaines défaillances des banques qui se trouvaient représentées par Frédéric Oudéa, le président de la Fédération Bancaire Française, et par Ariane Obolensky, sa directrice générale, et qui se sont vus contraints de réaffirmer leur volonté de respecter les engagements pris, et de formuler une réponse aux demandes d’emprunt émanant de TPE ou de PME, dans un délai maximum de quinze jours, ce qui n’est pas toujours le cas pour l’instant.

Un accès simplifié aux crédits de trésorerie devrait aussi apparaître, ces entreprises devant en effet parfois contracter des découverts coûteux ce qui avait d’ailleurs scandalisé récemment le Syndicat Des Indépendants qui vient donc d’obtenir une petite avancée sur ce terrain-là ; le Ministère de l’Economie ayant même décidé de renouveler, de façon régulière, ce genre de rencontres fructueuses afin d’assurer un meilleur suivi de ces questions.

monabanq. reconduit une nouvelle fois son offre promotionnelle sur son livret

jeudi, septembre 22nd, 2011

Devenu aujourd’hui particulièrement concurrentiel, grâce notamment à l’apparition des banques en ligne, au début des années 2000, le secteur bancaire connaît une période très riche en offres promotionnelles, la rentrée constituant pour l’ensemble des établissements une occasion à ne pas rater, les usagers se lançant, en effet, suite à de fortes dépenses, à la recherche de la moindre économie possible, c’est pourquoi un certain nombre de prestataires n’hésitent pas à proposer des solutions toujours plus alléchantes, dont les aménagements constituent de véritables opportunités pour l’ensemble des souscripteurs.

Consciente que le bon déroulement d’une offre promotionnelle peut apporter un nombre considérable de clients supplémentaires, la banque en ligne monabanq. vient ainsi de décider de renouveler sa formule « communautaire », permettant, aux nouveaux usagers, de bénéficier d’un livret d’épargne dont le taux de rémunération peut aller jusqu’à 6 %, en fonction du nombre de nouvelles ouvertures, l’établissement garantissant également une performance minimum de 5 %, jusqu’à la fin de l’année, déjà particulièrement attractive même pour les plus exigeants.

Déjà mise en place par monabanq. à deux reprises, en janvier 2010 et février 2011, cette opération a permis à l’établissement de rencontrer un certain succès, la taux maximum prévu ayant été atteint bien avant la fin des périodes prévues, comme le souligne Alain Colin, Directeur Général de l’établissement, « le taux de 6 % a été atteint avant la fin de l’opération », faisant alors enregistrer à la banque en ligne la venue de quelques 2 000 nouveaux clients, lors de la première édition, constituant ainsi pour le prestataire un résultat intéressant, lui donnant l’opportunité de se présenter comme l’un des grands noms du secteur.

Reposant principalement sur l’urgence de la souscription, l’opération se déroulant en effet sur une période particulièrement courte, allant du 14 septembre au 24 octobre, le principal avantage de cette offre promotionnelle reste l’aspect communautaire de celle-ci, les nouveaux usagers se transformant alors en véritables commerciaux pour monabanq., ceux-ci ayant en effet tout intérêt à provoquer l’adhésion de leurs collègues et amis, pour bénéficier d’un taux de rémunération plus élevé pour leur nouveau placement, intéressant ainsi un peu plus chacun au succès de cette opération.

Permettant de bénéficier d’un taux très attractif jusqu’au 31 décembre, la nouvelle promotion proposée par monabanq. offre aussi la possibilité au grand public de découvrir un placement extrêmement avantageux, se révélant être très économique à l’usage, celui-ci ne laissant apparaître aucun frais d’ouverture, de clôture, ou encore de gestion, et n’impliquant aucun prélèvement supplémentaire lors de la réalisation des opérations les plus courantes, telles que les dépôts ou les retraits, garantissant ainsi un rendement optimal aux usagers, ceux-ci pouvant alors profiter au maximum de leurs économies.

Reposant sur le bouche-à-oreille, l’offre promotionnelle mise en place par monabanq. constitue pour l’établissement un véritable avantage, celui-ci disposant alors à moindres frais de commerciaux particulièrement motivés à la vente des livrets d’épargne de l’enseigne, garantissant ainsi une agitation particulièrement importante auprès de l’ensemble des produits commercialisés, permettant alors au grand public de mieux se pencher sur les tarifs particulièrement attractifs de la banque en ligne, véritable arme face à une concurrence toujours plus acharnée.

Les BGL BNP Paribas Film Days devraient à nouveau attirer les spectateurs dans les salles obscures

lundi, septembre 19th, 2011

Impliqué de longue date dans le soutien au septième art, BNP Paribas réitère, cette année encore, ses BGL BNP Paribas Film Days, encouragé dans cette démarche par le succès de la première édition 2010, qui avait permis, en seulement trois jours, à 15 000 spectateurs de voir des films à moindre coût, le prix de la séance ayant été établi alors à 3 € seulement, contre 4 €, pour ce nouveau cru.

Toujours élaborée en partenariat avec Utopolis, Ciné Utopia et CinéStarlight, cette opération, organisée sur quatre journées cette année, du mercredi 21 au samedi 24 septembre 2011, devrait ainsi permettre, à nouveau, au plus grand nombre de découvrir, ou pourquoi pas de revoir, les films actuellement à l’affiche, comme What’s your number ?, Your Highness, The Debt, Change up, Un heureux événement, Drive, We need to talk about Kevin, Contagion, et d’assister également à des avant-premières.

Ainsi, quelques soient ses goûts cinématographiques : comédie, drame, ou suspense, chacun peut profiter de cette occasion qui leur est donnée pour se rendre dans l’une des salles de cinéma participant à l’événement et passer un agréable moment de détente seul, en famille, ou entre amis.

Venant s’ajouter aux nombreuses autres actions menées en faveur du septième art, représentées par la Rentrée du Cinéma, la Fête du Cinéma, et le Printemps du Cinéma, les BGL BNP Paribas Films Days rapprochent encore davantage le public du cinéma, l’enseigne se rendant bien compte que l’accès à celui-ci se fait de plus en plus difficile, à l’heure où le pouvoir d’achat des ménages ne cesse de diminuer.

Les étudiants disposent d’une offre intéressante chez Groupama Banque

samedi, septembre 17th, 2011

En cette période de rentrée, les offres promotionnelles fleurissent un peu partout, Groupama Banque a donc souhaité profiter de cette occasion pour mettre en place une solution, réservée aux étudiants, proposant à ces derniers, adhérents de la Société Mutualiste des Etudiants de la Région Parisienne, la SMEREP, de profiter d’une prime de 100 €, pour toute nouvelle ouverture de compte courant, combinée à un prêt étudiant, permettant d’emprunter entre 1 000 € et 21 500 €, à un taux préférentiel débutant à 2,37 %.

Ce partenariat, établi, voilà un an déjà, avec la mutuelle étudiante, permet donc, à l’enseigne bancaire, de voir le public touché étendu, puisque la SMEREP distribue la formule Astréa Jeunes, auprès de ses propres adhérents, celle-ci ayant alors l’opportunité de conquérir une catégorie de la population très sollicitée par les banques, dans la mesure où il s’agit d’une source inépuisable de clientèle présentant toutes les caractéristiques pour rester fidèles au premier prestataire choisi.

Dédiée aux moins de 25 ans, cette offre donne aussi l’avantage de pouvoir bénéficier de la gratuité du forfait pendant six mois, correspondant à une réduction de 18 €, Astréa Jeunes incluant, par ailleurs, selon les conditions habituelles, la fourniture d’une carte bancaire à débit immédiat, d’un chéquier, d’une assurance sur ces moyens de paiement, ainsi que d’un découvert bancaire de 100 €, pouvant se révéler être très utile, dans le cas de petites difficultés passagères, qui peuvent être fréquentes en cette période d’études où les frais peuvent être si élevés à différents niveaux.

Laurence Parisot réaffirme sa confiance dans les banques françaises à l’occasion de l’Université d’été du Medef

jeudi, septembre 15th, 2011

Ne cessant de préoccuper les spécialistes, l’évolution de la situation économique de la Grèce jette aussi le trouble sur la santé des établissements bancaires européens, chacun se voulant toutefois rassurant quant à la pérennité des banques de son pays, à l’image de Christian Noyer, actuel Gouverneur de la Banque De France, qui n’a pas hésité à affirmer sa sérénité vis-à-vis des trois enseignes touchées par l’agitation actuelle.

Venant toutefois bouleverser les marchés financiers déjà déstabilisés, les dernières déclarations de Christine Lagarde, actuelle Directrice Générale du Fonds Monétaire International, appelant à une recapitalisation rapide des établissements bancaires français, ont ainsi entraîné un certain nombre de réactions auprès des divers acteurs du monde économique, Laurence Parisot, Présidente du Medef, ayant ainsi récemment pris la défense des banques françaises.

Profitant, en effet, de l’organisation de l’Université d’été du Medef, la dirigeante du mouvement n’a pas hésité à se déclarer « fière » des établissements bancaires français, venant ainsi s’opposer aux récents propos de Christine Lagarde, qu’elle avait déjà d’ailleurs auparavant qualifiés d’« incompréhensibles », alors même que ces derniers se trouvaient particulièrement malmenés, sur les marchés financiers, se débattant avec des rumeurs concernant leur insolvabilité.

Prononcées devant un certain nombre de représentants d’établissements bancaires, parmi lesquels figuraient David de Rothschild, dirigeant de la banque qui porte son nom, et Frédéric Oudéa, Président Directeur Général de la Société Générale, ces paroles rassurantes viennent ainsi, une nouvelle fois, tenter de calmer les investisseurs face à une situation économique toujours délicate à aborder, marquée par une baisse importante des valeurs bancaires sur les marchés financiers.

Une nouvelle enquête fait d’ING Direct l’établissement bancaire idéal pour les couples actifs

mercredi, septembre 14th, 2011

Particulièrement critiqués aujourd’hui pour leur niveau jugés trop élevés, les frais bancaires font l’objet d’un certain nombre d’enquêtes de la part des journaux spécialisés, qui publient régulièrement leur classement des établissements offrant les prix les plus intéressants, c’est ainsi le cas, actuellement, du mensuel Mieux Vivre Votre Argent, qui présente les banques proposant meilleures conditions pour les couples actifs.

Basée sur le profil type d’un foyer disposant d’un compte bancaire, auquel se trouvent associées deux cartes à débit différé, et épargnant à l’aide d’un PEA sur lequel sont placés 19 000 €, ce nouveau palmarès vient, une nouvelle fois, couronner les banques en ligne, en tête desquelles figure ING Direct, pour laquelle un coût de 31,65 € annuels a été relevé, devançant de peu Cortal Consors, avec un tarif de 33,35 € par an, ces deux enseignes se détachant largement de Fortuneo, qui arrive en troisième position avec des frais annuels s’élevant à 105,81 €.

Venant mettre en évidence le manque de compétitivité de l’offre d’AXA Banque pour ce profil, l’établissement affichant en effet un coût de 166,30 € par an, les chiffres issus de cette nouvelle enquête peuvent paraître surprenants, dans la mesure où la banque en ligne monabanq. n’y apparaît pas, alors qu’avec ses 80,10 € annuels pour la fourniture de ces mêmes prestations, celle-ci aurait dû s’adjuger la troisième place.

Présentant toutefois un certain intérêt, malgré l’absence de nombreux établissements bancaires, l’étude réalisée par le mensuel Mieux Vivre Votre Argent vient ainsi, une nouvelle fois, mettre en évidence l’attractivité des offres des banques en ligne, permettant ainsi aux couples actifs de profiter de réelles économies sur un poste de dépenses qu’il semble tout à fait important de réduire en temps de crise.