Archive for janvier, 2012

Avec Axa Banque, on gère ses comptes comme on l’entend

lundi, janvier 30th, 2012

Axa banque, toujours soucieuse de favoriser au maximum la vie de ses usagers en leur simplifiant tous leurs accès bancaires, permet aujourd’hui de télécharger les opérations de nos comptes avec un historique de deux mois pour les comptes bancaires et d’un semestre pour les produits d’épargne.

Ce service est par ailleurs compatible avec Excel, Tous Comptes Faits et des logiciels de gestion de compte tels Money, Ciel, etc..

Grâce a ce service innovant, Axa banque favorise une maîtrise optimale de notre budget en nous permettant de planifier nos dépenses, de suivre nos achats, de budgétiser nos rentrées d’argent, et tout cela, avec une grande aisance.

On pourra aussi consulter rapidement la situation globale de nos actifs et avoir accès à nos comptes (Comptes de dépôt, Comptes d’épargne=PEL, CEL, LDD, Livret A, Livret AXA Banque, En-cours de cartes à débit différé) par un simple téléchargement

Ici, les formats proposés sont les suivants : XLS pour le logiciel Excel, toutes versions et

OFX pour les logiciels de gestion de compte (Money, Ciel, etc.)

Concernant les tarifs, trois solutions :

-Avantage Compte Oligo : Remboursement de l’abonnement tous les ans sous réserve d’être abonné au service

-1er Titulaire : 3,5 euros chaque mois

-2ème Titulaire : gratuit si le second titulaire n’est pas titulaire principal d’un autre compte de dépôt).

Des paiements par carte bancaire sûrs grâce à Groupama Banque

lundi, janvier 30th, 2012

Devenu, depuis notamment, le développement du commerce en ligne, l’un des moyens de paiement favoris des Français, la carte bancaire suscite toutefois, chez certains consommateurs, quelques craintes, au moment d’effectuer un règlement par Internet, ceux-ci craignant de voir celle-ci faire l’objet d’une fraude. C’est donc la raison pour laquelle Groupama Banque vient de mettre en place un dispositif lui permettant aujourd’hui d’assurer, à ses usagers, la plus grande sécurité possible, et ce, aussi bien pour accéder au compte bancaire, que pour réaliser des virements, ou encore faire des achats à distance.

Baptisé Verified by Visa, ce système, apparu au mois de mai 2009, demande alors, pour tout achat effectué en ligne, le renseignement d’une donnée supplémentaire, telle que la date de naissance du titulaire du moyen de paiement, ou encore un mot de passe dont seul l’établissement bancaire de ce dernier a connaissance, garantissant donc un maximum de sécurité, par le biais de cette solution gratuite, mise en place très facilement, à l’occasion de la première transaction, durant laquelle un écran invite à s’inscrire à ce programme.

Au-delà des efforts faits par Groupama Banque en la matière, l’enseigne dispense également quelques conseils, à ses usagers, pour améliorer leurs habitudes dans ce domaine. Nécessitant, dans un premier temps, de choisir une boutique en ligne de confiance avec la vérification préalable des coordonnées de celle-ci, ainsi que de ses conditions générales de vente, il convient ensuite de s’assurer que la navigation se fait via une connexion sécurisée, l’adresse électronique de la plate-forme devant alors débuter par « https » plutôt que par « http », avec l’affichage également, au bas de la page d’un petit icône représentant alors un cadenas ou une clé. Avant de confirmer la commande, il est important aussi d’en relire le contenu, le montant de celle-ci, ainsi que la monnaie de facturation, le justificatif de paiement devant également être enregistré ensuite sur son ordinateur, ou imprimé directement sur papier, tandis que le courrier électronique confirmant la commande doit être conservé tout aussi précieusement. Même si cela semble anodin, la déconnexion de la boutique marchande est également essentielle lorsque l’on souhaite quitter celle-ci, cette action mettant alors un terme définitif à la session préalablement ouverte.

La réception du colis implique, elle aussi, certaines étapes précises, telles que la vérification de la présence de tous les articles à l’intérieur de celui-ci, ainsi que le bon état de chaque élément, un délai de rétractation de sept jours permettant à l’usager de retourner tout ou partie du contenu sans avoir à fournir le moindre motif. Enfin, une consultation de son compte permet de s’assurer que seul le montant prévu à bien été prélevé pour être certain que tout s’est déroulé sans problème.

Si, toutefois, malgré toutes les précautions prises, une transaction frauduleuse vient à apparaître, alors que le titulaire de la carte bancaire est toujours en possession de ce moyen de paiement, celui-ci doit alors se rapprocher, au plus vite, de Groupama Banque, pour bénéficier du remboursement du montant concerné, celui-ci disposant d’un délai de 13 mois pour accomplir cette démarche.

Avec Axa banque, changer de banque devient un jeu d’enfant

dimanche, janvier 29th, 2012

AXA banque crée de nouveaux services innovants afin de faciliter la gestion de ses comptes au quotidien.

Ainsi et si je suis client Axa banque, je vais pouvoir en quelques clics seulement domicilier mes prélèvements et mes virements, AXA Banque se chargeant pour moi de prévenir les organismes concernés avec mon nouveau numéro de compte bancaire AXA Banque.

En souscrivant à ce service, je confie donc à AXA Banque le soin d’accomplir pour moi toutes les démarches. Et gratuitement en plus !

Même chose pour l’espace client à partir je vais pouvoir gratuitement alimenter tous mes comptes. Pour changer de banque, je vais avoir deux choix :

Soit souscrire en ligne avec service « Changer de banque » soit disposer de courriers pré remplis avec mes nouvelles coordonnées bancaires, si je préfère gérer cela tout seul.

Et, toujours grâce à mon espace client, je pourrais suivre en temps réel l’avancement de mon dossier.

Je vais aussi pouvoir suivre le cours de mes demandes auprès des organismes. Le délai constaté de changement de compte de domiciliation varie entre un mois et un mois et demi.

Un premier bilan m’est alors envoyé pour me faire savoir si toutes mes informations ont bien été transmises aux organismes.

Après ces 45 jours, je reçois un bilan final m’informant de l’état de chaque opération. Toutefois, la mise à jour de mes coordonnées bancaires par les différents organismes peut prendre plusieurs semaines. Je devrais donc surveiller mes comptes pour voir si j’ai été prélevé ou crédité sur mon nouveau compte bancaire avant de fermer…Ce qui fait tout l’intérêt de ce service de suivi en temps réel  proposé par Axa Banque.

Enfin et pour toutes questions, je peux contacter le service « Changer de banque »

au 0 811.030.161 ou par courriel depuis mon Espace Client.

Les banques en ligne reconnues moins chères par la CCLV et Mieux vivre votre argent

vendredi, janvier 27th, 2012

L’association nationale de consommateurs CLCV et le magazine Mieux vivre votre argent ont conduit ensemble une enquête sur les pratiques tarifaires de nos banques pour 2012.

Les résultats de cette étude parue le 27 janvier accusent un écart prodigieux entre les tarifs des banques en ligne et ceux des banques de réseau. Les banques en ligne arrivent championnes toutes catégories, les consommateurs, petits ou grands, trouvant chez elles les meilleurs prix.

Une comparaison objective

L’enquête menée par la CLCV en association avec le magazine Mieux vivre votre argent a ciblé la quasi-totalité des banques de détail et leurs pratiques tarifaires. Ce sont 133 établissements bancaires installés en France et dans les Dom-Tom qui sont ici comparés sur leurs tarifs, dont 9 établissements en ligne. Les bénévoles de l’association de consommateurs ont calculé une facture annuelle de frais pour chaque profil de clients sur la base des tarifs qui entreront en vigueur au 1er février 2012. Au total, 26 162 lignes tarifaires ont été comparées. L’étude distingue les moyennes de frais bancaires pour trois profils de consommateurs. Le premier, « petit consommateur », correspond à ceux qui utilisent peu de services bancaires, le deuxième correspond au « consommateur moyen » dont le panier de services inclut deux titulaires et un PEA et le troisième concerne les « gros consommateurs » qui réalisent de plus nombreux mouvements, dont des opérations de Bourse.

Par son exhaustivité, cette étude constitue un baromètre fiable et objectif des pratiques tarifaires des banques en France. Au vu de la moyenne des coûts, les banques en ligne sont 36% à 60% moins chères que les banques de réseau, ouvrant, selon les termes de la CLCV une « alternative avantageuse en termes tarifaires« .

L’avance des banques en ligne

Comparativement aux pratiques tarifaires des banques classiques, les banques en ligne apparaissent bien plus compétitives pour un même panier de services. Précisément, pour le premier profil de consommateurs, la facture moyenne des frais bancaires s’élève à 63,54 € dans une banque classique contre 25,40 € dans une enseigne virtuelle. Toutefois, ce ne sont que des moyennes et l’éventail des prix parmi les banques en ligne est beaucoup plus large pour ce type de consommateur, partant de la gratuité totale, 0 €, à 51,48 € pour la plus chère.

Pour les profils suivants, la différence de tarifs s’accroît encore. Les « moyens consommateurs » paient une facture de frais bancaires de 216,66 € en moyenne chez une banque ordinaire, contre 98 € sur son espace personnel sécurisé. Enfin, les « grands consommateurs » totalisent une facture de 542,11 € chez une banque de réseau, mais seulement 349,13 € chez une enseigne en ligne.

Ces résultats ne sont pas une surprise connaissant les coûts de fonctionnement notablement réduits pour les banques en ligne comparativement aux banques de réseau. Toutefois, l’ampleur grandissante de l’écart de tarifs entre les deux formats de banque soulève la question de leur stratégie respective. Ceci est particulièrement sensible au sujet des cartes bancaires. D’un côté, les banques virtuelles multiplient les annonces de cartes bancaires gratuites, même sur les rangs haut de gamme, et de l’autre, les banques classiques augmentent les cotisations (+ 1,54 % en moyenne pour les cartes de prestige type Gold ou Premier). Si les banques en ligne inclinent leur prix vers le bas, les banques de réseau ne semblent pas les suivre.

Somme toute, ce palmarès 2012 vérifie la réputation de banques moins chères des banques en ligne et les confirme dans leur modèle de développement à bas coût. Nul doute que cette enquête de consommateurs, par l’impartialité de ses résultats, renforce leur légitimité.

BNP Paribas adopte un nouveau modèle d’agence respectueux de l’environnement, certifié ISO 14 001

jeudi, janvier 26th, 2012

Devenu aujourd’hui un véritable sujet de préoccupation pour de nombreux Français, la protection de l’environnement constitue un enjeu toujours plus important pour les entreprises, qui se trouvent confrontées à l’empreinte écologique laissée par leurs activités, un certain nombre d’acteurs importants de l’économie ayant ainsi commencé à prendre des mesures pour diminuer au maximum celle-ci.

Participant, par l’intermédiaire de la fondation qui porte son nom, à un nombre toujours plus important d’initiatives dans le domaine de la protection de l’environnement, BNP Paribas a ainsi décidé de pousser encore un peu plus loin sa démarche à l’occasion de la rénovation de ses 1 590 agences locales, adoptant pour celle-ci un nouveau modèle visant à apporter une meilleure maîtrise de la consommation d’énergie, de l’utilisation de papier, de la gestion des déchets et de l’impact des travaux.

Afin de confirmer encore un peu plus son engagement, l’enseigne est ainsi entrée en contact avec l’organisme d’accréditation AFNOR Certification, en vue de déterminer la conformité de son nouveau modèle d’agence avec la norme environnementale ISO 14 001, qui lui a ainsi été attribuée en décembre dernier à la suite d’un audit, permettant alors au groupe BNP Paribas de figurer parmi les premiers établissements bancaires à décrocher cette reconnaissance.

Venant montrer, une nouvelle fois, tout l’intérêt que porte l’enseigne à la protection de l’environnement, cette certification prolonge donc les nombreuses initiatives auxquelles participe le groupe bancaire au travers de la fondation qui porte son nom, permettant à BNP Paribas d’afficher encore un peu plus sa préoccupation de toujours rester à l’écoute de ses usagers pour leur apporter, au travers de ses différents services, la plus grande satisfaction possible.

Pascal Donnais revient pour Comparabanques sur l’évolution de Fortuneo

jeudi, janvier 26th, 2012

Président de Fortuneo depuis maintenant trois ans, Pascal Donnais a accepté, pour le guide des banques en ligne Comparabanques, de revenir sur l’évolution de l’établissement qu’il dirige et de présenter les perspectives d’évolution pour l’année à venir, n’hésitant pas, pour cela, à aborder une grande diversité de sujets, concernant notamment la communication et le développement de nouveaux services.

Dressant, tout d’abord, un bilan de l’année écoulée, le dirigeant a ainsi tenu à souligner que « Fortuneo s’est concentré sur ses clients avec notamment la refonte de l’espace clients pour gagner en simplicité et en intuitivité », s’efforçant de répondre le mieux possible à leurs attentes, notamment dans le domaine du Mobile Banking où « Fortuneo a lancé sa version Android et également la 2ème version de son application iPhone ».

Entendant bien entendu continuer à rester à l’écoute de ses usagers, Pascal Donnais a ensuite réaffirmé la volonté de Fortuneo de proposer, à ses clients, des offres adaptées à leurs besoins, affirmant que « dans le contexte économique actuel, on constate au quotidien que nos clients sont en attente de sécurité et se tournent vers des produits qui leur apportent certes de la performance mais également de la régularité », ce souhait se trouvant matérialisé notamment dans la dernière offre promotionnelle de l’enseigne.

Revenant ensuite sur la stratégie de communication de Fortuneo, le Président de la banque en ligne a aussi réaffirmé la volonté de l’enseigne de resserrer les liens avec ses usagers, précisant que « Fortuneo est aujourd’hui plus mature et souhaite continuer à faire vivre ses différentes pages (Facebook, Twitter, Google +) pour qu’elles deviennent un lieu d’échange et de partage avec les clients », cette stratégie étant alors complétée également par la nouvelle campagne publicitaire de la marque organisée autour du thème « j’aime ma banque ».

S’appuyant sur la satisfaction de ses usagers pour développer encore un peu plus de son activité, Fortuneo entend continuer à développer sa gamme de services, « cela conforte bien évidemment notre stratégie de proposer des produits performants à des tarifs extrêmement compétitifs », même si celle-ci ne semble toutefois pas être encore prête à se lancer dans la distribution de crédits immobiliers, Pascal Donnais ayant été particulièrement clair à ce sujet, « l’élargissement de notre gamme ne se fera que si nous pouvons apporter une valeur ajoutée tarifaire sans dégrader la qualité ou la performance ».

Les Français plus confiants envers les établissements bancaires mutualistes

lundi, janvier 23rd, 2012

Particulièrement éprouvée depuis le début de la crise financière en 2008, l’image des établissements bancaires constitue aujourd’hui un sujet de préoccupation pour de nombreux professionnels du secteur, justifiant ainsi le grand nombre d’études réalisées dans ce domaine. La dernière en date, publiée par l’institut de sondages Ipsos, vient notamment mettre en avant la bonne perception des banques « coopératives » par les usagers.

S’adjugeant, en effet, les trois premières places du classement des enseignes ayant la meilleure image auprès du grand public, les établissements mutualistes, représentés aujourd’hui par la Caisse d’Épargne, le Crédit Mutuel et la Banque Populaire, profite ainsi de leur mode de fonctionnement et de leur solide réputation pour s’imposer auprès du grand public, ceux-ci figurant même en bonne place tous secteurs d’activité confondus.

Si ce premier constat peut paraître relativement encourageant, l’étude qui vient d’être publiée par l’institut de sondage Ipsos met aussi en évidence la méfiance des usagers envers les banques privées, dont les résultats s’avèrent être beaucoup moins positifs que leurs homologues mutualistes, le Crédit Agricole, quatrième du classement, n’arrivant pas à combler l’écart avec ses concurrentes qui bénéficient ici d’un certain avantage.

Particulièrement mise en évidence par la crise économique que connaît actuellement la zone euro, la nature des établissements bancaires constitue aujourd’hui un élément très important aux yeux des usagers, ces derniers semblant vouloir privilégier la sécurité offerte par les banques mutualistes face aux tarifs toujours plus agressifs des établissements classiques, constituant, pour celles-ci, un avantage supplémentaire dans ce milieu particulièrement concurrentiel.

Le groupe Banque Populaire finalise la mise en place de son service e-BanquePopulaire

vendredi, janvier 20th, 2012

Devant aujourd’hui faire face à la concurrence toujours plus féroce des établissements bancaires en ligne, les enseignes traditionnelles se sont peu à peu adaptées à cette nouvelle forme de distribution de services financiers, certaines n’hésitant pas à lancer leur propre filiale, alors que d’autres ont, quant à elles, préféré mettre en place des agences virtuelles afin de distribuer leurs produits en ligne.

Ayant adapté cette stratégie à son mode de fonctionnement, le groupe Banque Populaire, après avoir réalisé un test auprès de certaines de ses filiales régionales, vient d’annoncer aujourd’hui que l’intégralité de ses 17 banques régionales bénéficient désormais du service e-BanquePopulaire, véritable agence bancaire en ligne pouvant procéder à la distribution en ligne des offres élaborées par chaque établissement du groupe.

Ayant nécessité, pour sa mise en place, l’investissement d’environ 1 million d’euros par banque régionale, ce service offre ainsi la possibilité au groupe Banque Populaire de faire réellement son entrée dans le domaine de la commercialisation de produits financiers par Internet et permet, à ses usagers, de bénéficier de tous les avantages apportés par ce nouveau mode de fonctionnement, garantissant, en outre, une plus grande disponibilité.

Permettant ainsi dorénavant, au groupe Banque Populaire, de profiter des nombreuses avancées apportées par l’utilisation des nouvelles technologies de la télécommunication, la mise en place de ce service devrait amener l’établissement à trouver une nouvelle clientèle attirée par la simplicité et la souplesse des solutions proposées par ce mode de fonctionnement, tout en faisant que chacun puisse profiter de la fiabilité d’une grande enseigne.

Boursorama Banque réactualise le taux de son crédit immobilier à 3,85 % TEG

jeudi, janvier 19th, 2012

Créée en 1995, la banque en ligne Boursorama Banque constitue, aujourd’hui, l’un des plus anciens noms de ce secteur particulièrement concurrentiel. Ayant réussi à développer une offre très complète de services financiers tout en restant « la banque en ligne avec son époque », cette évolution lui permet, à présent, de proposer, à ses usagers, toutes les solutions les plus adaptées à leurs besoins, y compris des formules de crédit immobilier.

Entendant mettre à la disposition de sa clientèle les meilleures offres disponibles en fonction de l’évolution du contexte économique, Boursorama Banque est ainsi régulièrement amenée à réactualiser ses différentes propositions, c’est ainsi le cas, aujourd’hui, de son offre de crédit immobilier, dont le Taux Effectif Global annuel vient de faire l’objet d’une actualisation, portant celui-ci à 3,85 % TEG pour l’emprunt d’une somme de 100 000 € sur une durée de 14 ans.

Nécessitant, pour bénéficier de cette nouvelle opportunité, l’ouverture d’un compte bancaire Boursorama Essentiel +, la mise en place de cette solution de financement peut aussi s’accompagner d’une assurance décès invalidité incapacité, souscrite également auprès de l’établissement financier, faisant ainsi s’élever le montant des mensualités de remboursement à 771,16 €, pour une personne âgée de moins de 31 ans.

Présentant des conditions particulièrement intéressantes, la nouvelle proposition formulée par Boursorama Banque offre aussi quelques avantages supplémentaires, comme, par exemple, la gratuité des frais de dossier, pour toute demande déposée avant le 31 mars 2012, ou encore l’absence de frais de remboursement anticipé, lorsque cette opération ne résulte pas du rachat du crédit par un concurrent, offrant ainsi des conditions particulièrement avantageuses.