En 2011, les banques en ligne ont plus que jamais le vent en poupe

Comme ces dix dernières années, « Le Monde – Argent » vient de publier son classement permettant de récompenser les banques les moins chers, celui-ci faisant apparaître, comme chaque année depuis leur apparition, les banques en ligne en tête de la quasi-totalité des catégories étudiées, trois d’entre elles, Boursorama, Fortuneo et monabanq., se démarquant tout particulièrement de leurs concurrents.

Menée auprès de 41 établissements différents, par Olivier Eon, expert indépendant en produits financiers, cette enquête, réunissant banques en ligne et enseignes traditionnelles, a donc permis une nouvelle fois de distinguer ces nouveaux prestataires, qui ont récemment fait leur entrée sur ce marché. Pour ce qui concerne les banques de réseau, seule La Banque Postale semble réussir à tirer son épingle du jeu, tout particulièrement pour ce qui concerne la proximité avec ses usagers, du fait notamment de sa présence dans de nombreuses communes, même celles de plus petite taille.

Afin de dégager le meilleur constat possible de cette étude, celle-ci a été organisée rigoureusement, avec la mise en place de cinq profils de clients différents, permettant alors d’établir un classement pour chacun de ceux-ci. La première catégorie correspondait alors à un « budget serré », le deuxième à un « client standard », le troisième à un « client aisé sans package », le quatrième à un « client aisé avec package » et le cinquième à un « investisseur en bourse ».

Si La Banque Postale arrive en tête du profil 1, il en va tout à fait différemment les banques en ligne qui ne sont absolument pas représentées dans celui-ci. Pour ce qui concerne le profil 2, monabanq. réussit à y entrer à nouveau et en prend même la tête, grâce à sa formule de compte courant « tout compris et en illimité », 50 % de la clientèle de cette enseigne ne s’y étant pas trompée, dans la mesure où ils ont souscrit cette offre.

Également placée en deuxième position pour le profil 4, monabanq. n’arrive cependant qu’en cinquième position du profil 3, dans lequel elle se trouve largement distancée par Boursorama et Fortuneo qui occupent tous deux la première place de cette catégorie.

Pour ce qui concerne le profil 5, correspondant à l’investissement sur les marchés financiers, quatre des six premières places sont occupés par les banques en ligne, Fortuneo arrivant en tête, devant Boursorama, l’enseigne d’origine néerlandaise ING Direct se hissant à la troisième place et monabanq. à la sixième.

Ayant permis de confirmer que les banques en ligne restent toujours les prestataires les moins chers du secteur, cette étude devrait amener celles-ci à conquérir encore de nouveaux clients et de pouvoir ainsi remplir les objectifs ambitieux qu’elles se sont elles-mêmes fixés, aidées en cela par les formules attractives qu’elles proposent, dans chacun des domaines abordés, qu’il s’agisse aussi bien d’une offre de compte courant, de livret d’épargne, de contrat d’assurance vie, ou encore d’investissement boursier ; la souplesse de gestion offerte, par les nombreux outils disponibles, associée aux tarifs avantageux faisant d’elles les meilleures solutions à l’heure actuelle.

Comments are closed.