Que contiennent vraiment les applications iPhone proposées par les banques ?

Depuis quelques mois, les banques en ligne, mais aussi leurs homologues traditionnels, dans le but de rendre leurs services toujours plus pratiques et d’établir une relation encore plus proche avec leur clientèle, ont développé des applications iPhone permettant, aux détenteurs de ces téléphones portables de nouvelle génération, de suivre l’état de leurs finances, à n’importe quel moment et où qu’ils se trouvent. Ayant connu une évolution simultanée auprès du public, les banques en ligne et les smartphones, ont ainsi été associés dans un projet commun pour faciliter la gestion, au quotidien, de toute sortes de produits financiers, allant du compte bancaire à l’investissement boursier, en passant par les livrets d’épargne ou encore les contrats d’assurance vie.

Comme le Crédoc l’a souligné par le biais d’une étude menée à la fin de l’année 2009, Internet est, en effet, devenu, aujourd’hui, le moyen le plus utilisé, par les Français, pour entrer en contact avec leur banque et effectuer l’ensemble des transactions nécessaires, tandis que, dans le même temps, le nombre d’entre eux à utiliser leur téléphone mobile pour naviguer sur Internet n’a cessé d’augmenter. L’iPhone d’Apple, le smartphone le plus représenté en France, devant principalement son succès à l’Appstore, permettant, lui-même, de télécharger un nombre impressionnant d’applications, pour la plupart d’entre elles, de manière totalement gratuite, les banques en ligne ne pouvaient donc, en aucun cas, laisser passer cette nouvelle opportunité qui s’offrait à elles, raison pour laquelle celles-ci se sont lancées dans l’aventure, en proposant, chacune, une ou plusieurs solutions afin que les clients puissent gérer l’intégralité de leur argent par l’intermédiaire de ces nouveaux moyens de communication.

Toutes les banques n’ont toutefois pas développé des applications permettant d’effectuer l’ensemble de ces opérations, certaines ne permettant, par exemple, que de localiser les agences ou encore les Distributeurs Automatiques de Billets du groupe, ou de réaliser des simulations de crédits et d’épargne ; seulement une petite dizaine d’entre elles proposent véritablement d’accéder à l’ensemble de ses comptes par ce moyen. Tentant de trouver des raisons à cet état de fait, Sébastien Burlet, le concepteur de la solution mise en place pour Groupama Banque, l’une des plus complètes actuellement sur le marché, pointe ainsi du doigt le coût assez important engendré par cette démarche alors que, en contrepartie, les gains sont nuls. Il constate cependant que les choses pourraient changer rapidement dans la mesure où il est prévu, prochainement, de permettre, aux clients, de pouvoir régler directement leurs achats au moyen de leur smartphone et d’assortir, cette fois-ci, ce service d’un coût.

Permettant des transactions toujours plus simples, ce dispositif devrait donner la possibilité de payer par la simple saisie du montant de l’opération et du numéro de téléphone de la personne ou de l’organisme à qui doit être versée cette somme. N’ayant pas vocation à remplacer les espèces ou encore la carte bancaire, ce nouveau moyen de paiement peut cependant apporter une réponse efficace, dans certaines situations, et séduire également les plus jeunes qui utilisent beaucoup les téléphones portables mais qui ont nettement moins l’habitude de rédiger des chèques.

Comments are closed.