Quelles démarches entreprendre suite à la perte ou au vol de ses moyens de paiement ?

Il peut arriver que, en vacances, l’on vienne à égarer ou à se faire dérober sa carte bancaire ou son chéquier, il convient alors, sans trop tarder, de prendre les dispositions qui s’imposent, afin d’en limiter au maximum les conséquences.

Les démarches doivent ainsi commencer avant le départ pour ne pas se trouver désorienté lorsqu’un tel événement vient à se produire. Il est, en effet, indispensable de s’assurer, tout d’abord, de bien emporter, avec soi, le numéro du centre d’opposition, pour savoir à qui s’adresser, dans une telle situation. Il est également conseillé de bien connaître les seize chiffres figurant sur la carte bancaire ainsi que sa date d’expiration, afin de rendre la recherche plus facile et la mise en place du dispositif beaucoup plus rapide.

Dès que l’on constate la perte ou le vol de sa carte bancaire, il est absolument nécessaire de réagir au plus vite et d’alerter donc immédiatement le centre d’opposition de sa banque ou le serveur interbancaire, disponible en permanence, au numéro 0 892 705 705, chargé de réorienter les communications vers le service compétent. A l’étranger, les mêmes démarches doivent être réalisées, par l’intermédiaire du numéro affiché sur les distributeurs automatiques de billets des réseaux Visa et MasterCard ainsi que par celui des autorités consulaires.

A l’occasion d’un retrait, la carte bancaire peut aussi rester coincée à l’intérieur de l’appareil. Ceci ne pose pas beaucoup de problèmes lorsque le guichet de l’agence en question est ouvert puisqu’il suffit généralement de s’y rendre, muni d’une pièce d’identité pour se voir restituer son moyen de paiement, à moins que le distributeur automatique de billets ne soit géré par une société externe, auquel cas, il est alors nécessaire d’attendre le passage de celle-ci. En revanche, si la banque est fermée ou que le départ est imminent et qu’il est impossible d’attendre l’ouverture de celle-ci, la carte bancaire est alors retournée à la banque dans laquelle est domicilié le compte auquel elle est rattachée. Lors de la restitution, par sécurité, le code confidentiel peut avoir été bloqué, il suffit alors d’en demander la réactivation.

Dans le cas d’un chéquier perdu ou volé, les premières étapes sont les mêmes. Il est également, ici aussi, très important de réagir au plus vite et de contacter le centre d’appels correspondant, au numéro 0 892 683 208, dans les meilleurs délais, avant d’aller, en plus, cette fois-ci, déclarer cet incident à la gendarmerie ou au commissariat de police le plus proche, puis d’envoyer, à sa banque,  le document obtenu alors, accompagné d’un courrier recommandé, avec accusé de réception, pour confirmer cette opposition par écrit.

Particulièrement pratiques, les chèques de voyage présentent, quant à eux, l’avantage de pouvoir être remplacés en cas de perte ou de vol en contactant simplement la banque qui les a émis, facilitant donc grandement leur utilisation puisqu’il est seulement demandé ici de rappeler à l’opérateur son identité, les conditions dans lesquelles s’est déroulé l’événement, le numéro des chèques en question, qu’il est bien entendu recommandé de conserver en lieu sûr, ainsi que leur montant.

Comments are closed.