Limiter ses frais bancaires

Au total, les commissions bancaires aboutissent à une somme rondelette. Pourtant, il ne s’agit que de frais bancaires convenus pour des services entendus d’avance. En comprenant mieux leur fonctionnement, vous vous donnez les moyens d’en écarter quelques uns…

Juger si les frais bancaires sont réellement excessifs

Au quotidien, les dépenses liées aux services bancaires finissent par se remarquer. De 50 € au minimum, les frais bancaires pèsent parfois beaucoup plus lourds et sont sujets à de fortes variations entre les banques avec des écarts allant du simple au triple.

En comparant les tarifs de différents  établissements sur vos services courants, vous constaterez d’emblée si vos frais bancaires sont décidément trop élevés. Diminuer ses frais bancaires passe par un meilleur choix de sa banque.

Décrypter les offres « package »

Les conseillers bancaires vous orientent immédiatement vers leur offre forfaitaire qui se compose d’un bouquet de services incluant d’office la carte bancaire, un découvert autorisé, l’assurance des moyens de paiement, et tutti quanti. L’offre package revient moins cher que le cumul de chacun de ces services considéré un par un.

Cependant, avez-vous vraiment besoin de tous ces services ? En regardant de plus près le tarif « à la carte » des prestations dont vous faites usage, le total peut s’avérer plus léger que l’offre package qui intègre des services superflus. La brochure tarifaire de la banque sera donc meilleure conseillère.

Utiliser Internet

Depuis le site Internet de votre banque, il vous est possible d’effectuer l’ensemble des opérations de gestion courante, tel que des virements. Les achats d’action ou les autorisations de prélèvement sont moins chers en utilisant les services en ligne de la banque. De plus, si chez certaines banques l’accès Internet est payant, d’autres mettent gratuitement leur site à disposition.

Négocier avec sa banque

Aujourd’hui, les banques facturent les moindres petites opérations, de la mise en place de prélèvements au retrait d’argent liquide au guichet. Au bout du compte, les frais bancaires représentent une somme considérable.

Cependant, il faut savoir que les agents disposent d’une certaine marge de négociation et peuvent accorder une remise sur la cotisation de la carte bancaire et même le remboursement de certaines prestations.

Traquer les erreurs sur son relevé de compte

Parce que les erreurs informatiques sont devenues fréquentes, il est recommandé de vérifier les prélèvements enregistrés sur son compte. S’agissant d’opérations commerciales, le code civil donne 5 ans aux clients pour contester l’opération et saisir le service de relation clients pour faire reconnaître l’erreur. Les éventuelles stipulations du relevé de compte limitant toute réclamation à un délai de 3 ou 6 mois sont sans effet.

Obtenir une autorisation de découvert

Si votre compte présente un découvert quelques jours par mois, ces jours sont facturés avec un intérêt de 16 à 18%, même si un salaire régulier assure le rétablissement de la situation. S’ajouteront les frais pour intervention sur le compte qui avoisinent les 8 € par opération.
Le prix élevé des transactions au débit sur un compte à découvert est justifié par l’intervention d’un employé de la banque qui donne son autorisation.

Avec un découvert autorisé fixant son montant maximal et le nombre de jours par mois, le taux des agios descend à 10 ou 12 %, sans plus de frais liés aux incidents de paiement.