Les ambitions de Boursorama Banque décrites par Inès Mercereau, la présidente de l’enseigne

Interviewée par le site 20minutes.fr, Inès Mercereau a répondu aux questions qui lui ont été posées sur les résultats atteints par l’enseigne ainsi que sur ses projets et ses objectifs, permettant par là-même, à la Présidente de Boursorama Banque, de dresser un rapide bilan de l’état actuel du marché des banques en ligne.

Il apparaît tout d’abord que, d’après les chiffres publiés, ce mardi 15 février 2011, le nombre de comptes bancaires ouverts a quasiment doublé chez ce prestataire, pour qui l’année 2010 a été synonyme de totale réussite, dans la mesure où celui-ci s’est également vu récompensé par de nombreux prix, décernés par la presse spécialisée, au nombre desquels figurent notamment le titre de service client de l’année 2010.

Envisageant d’atteindre le chiffre de 700 000 comptes bancaires d’ici à 2015, Inès Mercereau tente d’expliquer les moyens que l’enseigne va mettre en œuvre pour y parvenir, celle-ci soulignant le fait que Boursorama Banque a déjà réussi à attirer un public grandissant, grâce à « une offre accessible, innovante et dynamique ». Celle-ci ne semble cependant pas ambitionner de prendre la place des banques traditionnelles mais seulement proposer un complément, plus accessible et plus souple, aux usagers qui le désirent, « nous sommes la première des deuxièmes banques et cela nous convient très bien ».

Ebauchant brièvement les efforts qu’il reste encore à fournir, la Présidente avoue qu’il sera difficile, pour l’enseigne, de faire mieux en termes de tarifs et de transparence, d’autant plus qu’« être la banque la moins chère (…) n’est pas notre objectif premier », les plus gros progrès restant à accomplir, selon elle, sur les produits et les services eux-mêmes. C’est ainsi qu’elle dévoile alors travailler sur plusieurs dossiers visant à apporter des améliorations dans chacun des « trois cœurs de métier : l’information financière, l’épargne en actions sur Internet et la banque en ligne », ainsi qu’à développer encore davantage les innovations technologiques, telles que le « Money Center », ou encore le « CB Booster », lancés en 2010.

Fière des réussites de son enseigne, Inès Mercereau ne cache pas pour autant les difficultés auxquelles celle-ci s’est vu confrontée et revient notamment sur les problèmes de fraude à la carte bancaire dont Boursorama Banque a été la victime, au cours de cette dernière année écoulée, lui permettant ainsi de réaffirmer que « la sécurité est une préoccupation permanente ».

Profitant de cette occasion, celle-ci a alors pu indiquer tous les moyens sont mis en œuvre pour éviter ce genre de problèmes, en rappelant, par exemple, que « nous avons donc lancé un système d’alerte par SMS pour les paiements supérieurs à 200 euros avant que le compte ne soit débité » et que « tous nos clients peuvent aussi télécharger gratuitement un logiciel informatique pour protéger leur ordinateur quand ils se connectent à leur banque en ligne ». À force de persévérance, l’enseigne réussit peu à peu à offrir un cadre de plus en plus sécurisé, garantissant ainsi la réalisation de toutes sortes de transactions dans les meilleures conditions possibles.

Mis à jour le