Damien Oddos revient sur les raisons du succès de TooKam

Ayant vu le jour il y a seulement quelques mois, l’établissement bancaire en ligne TooKam, filiale du groupe Crédit Agricole entend bien apporter sa contribution à l’évolution du domaine bancaire, grâce notamment à sa philosophie, basée sur la solidarité. N’hésitant pas à mettre en avant ses différences, Damien Oddos, représentant de l’établissement, est ainsi revenu, pour le site Comparabanques, sur ce qui distingue cette banque atypique des autres enseignes.

Profitant de l’occasion pour présenter, une nouvelle fois, les deux produits emblématiques de TooKam, celui-ci a donc mis l’accent non seulement sur la forte attractivité de ces solutions, soulignant que « le Compte Épargne TooKam est actuellement rémunéré à 6 % bruts pendant trois mois (puis à 2,25 % brut indexé sur le taux du Livret A), ses intérêts sont calculés au jour le jour et non à la quinzaine », avant de préciser, concernant la carte de paiement de l’enseigne « à 1 euro la première année », que « plus vous l’utilisez, moins elle vous coûte ».

Toutefois, constituant le point essentiel des offres de TooKam, la solidarité reste l’un des principaux objectifs et des usagers de l’établissement, chacune d’entre elles permettant, comme l’a souligné Damien Oddos, « de générer des TooKets, notre monnaie solidaire », qu’il sera alors possible de convertir en argent reversé à une association, chaque produit ayant son propre plafond, « le Compte Epargne TooKam permet de générer jusqu’à 7 000 TooKets par an et par personne. Pour la carte solidaire TooKam, c’est plus de 8 000 TooKets ».

Souhaitant adopter une approche plus solidaire de la commercialisation de services bancaires, TooKam semble bien aujourd’hui avoir trouvé une nouvelle philosophie en adéquation avec les attentes de certains usagers, comme le montrent les déclarations du représentant de l’enseigne « nous avons des clients compris entre 18 et 90 ans, c’est bluffant ! Ce sont des personnes qui souhaitent adopter le mode de relation que l’on propose et qui adhèrent à l’idée que nous nous faisons de la Banque ».

Mis à jour le