La FBF signe une convention avec le Ministère de l’Apprentissage de la Formation en faveur de l’emploi

Ayant recruté, au cours de l’année 2010, quelques 31 000 nouveaux salariés, le domaine bancaire constitue aujourd’hui un débouché pour un certain nombre de personnes à la recherche d’un emploi ; représentant près de 400 000 postes toutes enseignes confondues, les opportunités se sont même multipliées, ces dernières années, grâce aux différents partenariats conclus avec les administrations telles que Pôle Emploi, qui ont permis de mettre en place de véritables politiques d’insertion en faveur des demandeurs d’emploi, les banques s’étant aussi tournées vers les établissements d’enseignement supérieur, pour participer à la création de formations adaptées aux besoins des différents métiers proposés.

C’est ainsi dans la continuité de cette politique que Frédéric Oudéa, Président de la Fédération Bancaire Française, vient de signer une convention avec Nadine Morano, Ministre de l’Apprentissage et de la Formation, visant à développer l’information en alternance, qui constitue aujourd’hui, pour les jeunes, l’un des principaux moyens d’accéder au marché de l’emploi, les dispositions ainsi prises devant venir renforcer le dispositif composé de 23 Centres de Formation d’Apprentis qui ont accueilli quelques 8 290 personnes, pour la seule année 2010, constituant ainsi une bonne nouvelle pour les jeunes diplômés bénéficiant d’un niveau Bac à Bac +4.

Venant ainsi concrétiser les efforts de tout un secteur de l’économie, la signature de cette nouvelle convention vient réaffirmer l’engagement de tout un secteur et dégager six grands axes pour les futures actions entreprises, passant notamment par la mise en place d’un parcours en alternance dès la deuxième année du BTS Banque, auquel viendront s’ajouter de nouvelles formations de niveau Bac +2 à Bac +4, ces filières devant alors faire l’objet d’actions de promotion, au travers des forums de métier, un certain nombre de mesures encourageant aussi le recrutement de personnes en difficulté.

Prouvant, une fois de plus, le dynamisme des établissements bancaires sur le marché de l’emploi, la mise en place d’un tel dispositif, entre la FBF et le Ministère de l’Apprentissage et de la Formation Professionnelle, apparaît comme un signe fort en faveur des jeunes et des demandeurs d’emploi, les mesures ainsi annoncées venant pérenniser les dispositifs qui avaient déjà pu mettre en place un certain nombre d’établissements bancaires, cette initiative se trouvant d’autant plus appréciable que l’une des principales conséquences de la crise financière actuelle reste la hausse du chômage et l’augmentation des difficultés, pour certaines populations, à trouver un emploi.

Particulièrement critiqués pour leurs tarifs jugés trop élevés, les établissements bancaires viennent ici montrer leur réelle implication dans la vie économique, offrant un nombre de débouchés considérables pour un public de plus en plus fragilisé, jouant ainsi pleinement leur rôle d’insertion et permettant, aux étudiants, de trouver les formations qui leur ouvriront très rapidement accès à un emploi et de voir leur situation professionnelle progresser de manière considérable, le milieu bancaire se révélant, en effet, être un milieu relativement propice à l’ascension sociale, chacun remplissant, au mieux, ses objectifs pour avancer comme il l’entend dans la vie.

Mis à jour le