Le Gouverneur de la Banque de France toujours confiant pour les établissements bancaires français

Malgré la solidité affichée par les établissements bancaires français à l’occasion du bilan de leur activité sur le premier semestre de l’année 2011, les marchés boursiers, entraînés par les difficultés économiques rencontrées actuellement par la Grèce et la diminution de l’évaluation des États-Unis par les organismes de notation, ont laissé apparaître, ces derniers jours, quelques signes d’inquiétude quant à l’avenir de ces entreprises.

Dans le but de calmer les esprits et de permettre à l’économie de retrouver une certaine stabilité, un certain nombre de personnes sont ainsi intervenues pour réaffirmer la bonne santé de ce secteur particulièrement important, à l’image de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France, qui n’a pas hésité à publier un communiqué dans lequel il réaffirme toute sa confiance dans la solidité du secteur bancaire français.

Affirmant, tout d’abord, que « les évolutions récentes des marchés boursiers n’affectent pas la solidité financière des banques françaises et la capacité de résistance dont elles ont fait preuve depuis le début de la crise », Christian Noyer s’est montré rassurant, saluant la performance réalisée par les établissements bancaires français confrontés à un « environnement économique difficile », expliquant cela par « une gestion rigoureuse de leurs risques et un modèle de banque universelle qui repose sur des activités diversifiées ».

Revenant alors sur l’agitation qui a marqué les marchés financiers durant cette fin de semaine, le Gouverneur de la Banque de France a ainsi voulu apaiser un peu les esprits, malgré un net de recul de la capitalisation de l’ensemble des groupes français et la rumeur selon laquelle Bank of America s’apprêterait à dégrader son estimation du secteur bancaire européen.

Mis à jour le