Laurence Parisot réaffirme sa confiance dans les banques françaises à l’occasion de l’Université d’été du Medef

Ne cessant de préoccuper les spécialistes, l’évolution de la situation économique de la Grèce jette aussi le trouble sur la santé des établissements bancaires européens, chacun se voulant toutefois rassurant quant à la pérennité des banques de son pays, à l’image de Christian Noyer, actuel Gouverneur de la Banque De France, qui n’a pas hésité à affirmer sa sérénité vis-à-vis des trois enseignes touchées par l’agitation actuelle.

Venant toutefois bouleverser les marchés financiers déjà déstabilisés, les dernières déclarations de Christine Lagarde, actuelle Directrice Générale du Fonds Monétaire International, appelant à une recapitalisation rapide des établissements bancaires français, ont ainsi entraîné un certain nombre de réactions auprès des divers acteurs du monde économique, Laurence Parisot, Présidente du Medef, ayant ainsi récemment pris la défense des banques françaises.

Profitant, en effet, de l’organisation de l’Université d’été du Medef, la dirigeante du mouvement n’a pas hésité à se déclarer « fière » des établissements bancaires français, venant ainsi s’opposer aux récents propos de Christine Lagarde, qu’elle avait déjà d’ailleurs auparavant qualifiés d’« incompréhensibles », alors même que ces derniers se trouvaient particulièrement malmenés, sur les marchés financiers, se débattant avec des rumeurs concernant leur insolvabilité.

Prononcées devant un certain nombre de représentants d’établissements bancaires, parmi lesquels figuraient David de Rothschild, dirigeant de la banque qui porte son nom, et Frédéric Oudéa, Président Directeur Général de la Société Générale, ces paroles rassurantes viennent ainsi, une nouvelle fois, tenter de calmer les investisseurs face à une situation économique toujours délicate à aborder, marquée par une baisse importante des valeurs bancaires sur les marchés financiers.

Mis à jour le