Tout savoir des moyens de paiement alternatifs à la carte bancaires

Au-delà des espèces, du chèque, de la carte bancaire, pratiques au quotidien pour des dépenses ponctuelles, les opérations régulières peuvent être réglées d’autres façons. D’autres moyens de paiement prennent de l’essor tels que les prélèvements, les virements ou les tip.


Parce que les abonnements et les cotisations variées se sont multipliés, les paiements réguliers sont devenus prépondérants. Pour sécuriser et automatiser ces opérations d’autres modes de paiement sont mis en œuvre afin de transférer rapidement les sommes dues. Le débiteur dispose de trois solutions : le virement de compte à compte, l’autorisation de prélèvement ou à la signature de tip.

Le virement de compte à compte

Il peut s’agir :

  • d’un virement interne: le transfert de la somme a lieu vers un autre compte ouvert dans la même banque, qu’il soit ou non détenu par la même personne.
  • d’un virement externe : les fonds sont transférés vers un compte ouvert dans une autre banque
  • d’un virement occasionnel : une somme d’argent est transférée d’un compte à un autre une seule fois
  • d’un virement permanent : un montant déterminé est transféré d’un compte vers un autre à date fixe automatiquement
  • d’un virement domestique, qualifiant les opérations de transfert en France
  • d’un virement européen, qualifiant les opérations de transfert dans un des pays de la zone euro
  • d’un virement international, visant le transfert de fonds à l’étranger

Si l’ordre de virement est effectué en agence, l’opération sera payante, le client s’acquittant des frais d’enregistrement.

Si l’ordre de virement est effectué par Internet des règles de tarifications diverses s’appliquent selon les agences et selon le type de virement, s’il sera occasionnel ou permanent, interne ou externe.

Le cas du virement international requiert une demande spécifique à la banque ou l’intervention d’un organisme dédié. Le coût du virement international est fonction du pays de destination et intègre une commission sur le montant de la transaction, ainsi que les frais de change.

L’ordre de virement suppose de connaître les coordonnées bancaires du destinataire de la somme, c’est-à-dire de disposer de son relevé d’identité bancaire (RIB) ou de son Iban (International Bank Account Number). Aussi, ces coordonnées sont-elles validées par la banque avant de procéder au virement.

Les modalités seront différentes en cas de virement international. Les sommes doivent préalablement être déposées en espèces ou prélevées sur le compte afin d’empêcher les impayés.

Les contrôles sont moins exigeants pour les virements domestiques. Il n’empêche qu’un montant de virement supérieur à la provision du compte expose le débiteur à des agios de 20 euros au maximum.

Le prélèvement

Pour cette opération, le donneur d’ordre est le créancier et non le titulaire du compte. Le titulaire du compte doit cependant donner son autorisation au prélèvement de façon ponctuelle ou illimitée selon la nature de sa dette. Le prélèvement est généralement autorisé pour acquitter les abonnements de téléphonie mobile, les primes de crédit, les impôts, les factures d’eau et d’électricité.
Le prélèvement est arrêté à la demande du titulaire du compte qui adresse à sa banque soit une révocation, soit une opposition sur prélèvement. Cette demande est facturée.
Si le compte est insuffisamment provisionné pour honorer le prélèvement, le titulaire du compte sera redevable d’agios plafonnés à 20 euros.

Le titre interbancaire de paiement (TIP)

Le tip se substitue dans certains cas au prélèvement. Associé à une facture, il autorise le prélèvement de la somme indiquée dessus, une fois daté, signé, puis retourné au créancier avec un RIB si les coordonnées bancaires ne figurent pas déjà dessus.

A la différence du prélèvement, les tip acquittent des factures irrégulières et ponctuelles comme un renouvellement de police d’assurance ou une facture d’électricité. Le montant de la facture pouvant varier, le tip constitue aussi un outil de contrôle pour le débiteur qui en valide ou non le paiement. A l’inverse, si une facture réglée par prélèvement automatique présente une erreur, il est plus difficile d’en empêcher son paiement.

De la même façon que prévue pour les virements et prélèvements, la signature d’un tip sans provision entraîne le calcul d’agios pour 20 € au maximum.

Mis à jour le